mercredi 29 août 2007

1 + 1 +1 = 2

C'est marrant le libertinage. C'est jamais pareil. Vous devriez essayer !

Je n'ai pas l'habitude de me moquer des problèmes d'érection de mes congénères - on ne sait jamais de quoi nos lendemains seront faits - mais hier soir j'ai vécu une aventure peu banale. Rencontre avec un couple croisé sur un site libertin bien connu. J'avais été surpris du fait que ce soit madame qui se charge de prospecter, cette tache incombant généralement au mâle. Un indice qui aurait peut-être du me mettre la puce à l'oreille.

La rencontre a lieu chez moi. Enfin un couple qui a pensé à amener une bouteille ! Madame est assurément un peu plus agée qu'elle ne le prétend mais elle est jolie et possède une silhouette à se damner. Elle se montre d'abord très intimidée. Lui est poli mais un peu froid. Nous échangeons quelques banalités. Puis le champagne faisant son effet, la conversation s'anime et Madame, déjà courtement vêtue, se fait de plus en plus allumeuse. Les têtes tournent, les mains se font balladeuses.

La belle finit sa coupe cul sec et me saute dessus. Son mari reste impassible. Très vite nous sommes nus et nous chauffons sérieusement. Elle semble soudain se souvenir que nous ne sommes pas seuls. Elle gratifie alors son homme d'une fellation sans grande conviction. J'en profite pour gouter son intimité. Mon petit péché mignon.

Lorsqu'elle revient à moi, elle se jette sur ma queue qu'elle avale avec une gourmandise hors norme. Monsieur est complètement délaissé. Petit malaise. Nous passons dans la chambre. Nous nous lançons dans un long et savoureux 69. Monsieur mâte d'un œil blasé, fatigué. J'ai droit à une nouvelle fellation inoubliable, executée avec un sourire lumineux. Monsieur qui a débandé est allongé à côté de nous pendant que madame me maintient au bord de l'explosion. Il s'ennuie et fait la gueule.

Madame me demande si je veux jouir dans sa bouche. Mais oui ce serait avec plaisir mais j'ai envie de prolonger le plaisir. Parce que je prends un pied terrible mais aussi parce que ça m'amuse de voir son mec scruter le plafond en attendant que ça se passe. Sans parler du fait que j'ai quand même un petit peu envie de la sodomiser (l'idée d'avoir recours à la bouteille de champagne me traverse alors l'esprit).

Madame engloutit ma queue avec un appétit impressionnant. Mais peu à peu je sens le malaise s'installer. Tout ceci n'a plus rien du trio initialement prévu. Elle essaie mollement de raviver son excitation. Rien à faire. Elle lui susurre des choses à l'oreille puis me regarde avec un air qui semble dire "ce casse-couille ne va pas me gâcher la soirée" avant de me gober les couilles comme si ça vie en dépendait.

Je prends un plaisir sadique à faire durer les choses. Je sens monsieur commencer à s'énerver. Je ne veux pas de scène de ménage chez moi. Je finis par me laisser aller au fond de la gorge de ma partenaire.

Monsieur se rhabille en 10 secondes top chrono. Madame le suit. Moins d'une minute après ils ont déjà quitté les lieux.

C'est la première fois que je sens un tel malaise chez un couple avec qui je libertine. Le libertinage n'est certainement pas la solution pour ressouder un couple, il demande au contraire des bases solides.

4 commentaires:

sexu a dit…

et ben, etrange comme hatitude en effet !!!
Je suis arrivé ici par le biai de ton lien, comme quoi, c cool, maintenan je decouvre le tien alors que je ne le connaissai pas du tout, ben vi tu ma jms laisser de com' ni son adresse.
Ds tout les cas, il me semble pas mal ... a suivre comme on dis ;)
Bises, sexu

Kinky a dit…

@ Sexu :
Bienvenue à vous. Je parcours avec beaucoup de plaisir votre blog depuis quelques mois déjà.

Bises

Delice a dit…

Je ne peux que déplorer ce pseudo libertinage malheureusement pratiqué à plus grande échelle qu'on ne le croit !

C'est tellement plus sympa quand la connivence et la complicité sont grandement partagées :)

Enfin, pour ce que j'en dit :)

Un plaisir de vous lire!

Kinky a dit…

@ Délice :
Bienvenue à vous !