mercredi 5 novembre 2008

Appel d'offre

Parmi les nombreuses pratiques de voyous que se permet en toute impunité la plus basse racaille internaute, il en est une qui m'exaspère profondément : le vol de contenus.

J'avais déjà eu vent de quelques hommes mal dans leur peau qui se servaient d'une photo illustrant l'un de mes précédents blogs pour s'inscrire sur des forums libertins et chasser sur MSN. La grande classe ! Hier je suis tombé sur ce site. Il publie sans autorisation les textes et photos de plusieurs bloggeurs, dont je fais malheureusement partie. Sans même avoir la décence de citer l'auteur et de faire un lien vers le texte original

Outre la profonde malhonnêteté intellectuelle consistant à se réapproprier les écrits (ou les photos) d'un autre, ce qui me dérange le plus dans cette lamentable affaire, c'est le caractère bassement mercantile de l'opération. Ce site n'ayant d'autre vocation que de rapporter de l'argent à son auteur escroc, via des liens sponsorisés et bannières publicitaires. Trop paresseux (et sans doute intellectuellement inapte) pour créer un contenu original, le margoulin n'a pas hésité à voler celui des autres.

J'ai toujours refusé les offres d'agences de communication me proposant de l'argent contre du publi-redactionnel. Je ne veux pas faire de ce blog une question d'argent. S'il doit m'enrichir un jour, ce sera à la sueur de mes coups de reins. Alors je refuse qu'on se fasse de l'argent avec mes petites bêtises érotico-littéraires.

Dans ce type de vol caractérisé, le bloggeur plagié est bien désarmé. Le nom de domaine et l'hébergeur sont aux Etats-Unis. Il n'y a pas d'autres moyens d'intervention qu'une procédure judiciaire. Ce qui est bien sûr totalement inenvisageable. Alors je lance un appel. Si vous connaissez autour de vous quelqu'un qui pratique le hacking pendant ses loisirs, un barbouze de l'Internet, un tueur (de sites) à gages capable de défacer ce site de merde, je serai plus que ravi de faire appel à ses services.

8 commentaires:

Pt frustrée de pas savoir hacker a dit…

C'est hallucinant ! Il copie colle les blogs sans les citer mais en laissant leur vrai nom ?! (il est beaucoup lu, tu crois ?)
(Bon, et sinon, ces fesses ?)

Kinky a dit…

@ pt :
Non, je ne pense pas qu'il soit beaucoup lu mais c'est pour le principe.
(Les fesses ? Très peu...)

Comme une image a dit…

Sans blague ? Tu as été contacté par des agences pour faire du publi-rédactionnel ?

(Pour lutter contre ça – franchement, je crois que ça n'en vaut pas la peine mais si tu y tiens – je t'invite à te renseigner chez les pros, ceux qui vivent des revenus de leur burp, qui sont beaucoup plus chatouilleux sur la question.)

Kinky a dit…

@ comme une image :
Oui, oui, sans doute parce que mon blog parle principalement de cul et que le marché du sex-toys est en plein boom.

Je sais que c'est un combat perdu d'avance, mais ça m'amuse qu'ils aient publié ce post...

Il y a des solutions, auprès de la régie publicitaire de Google, de Wordpress qui heberge le site... mais elles demandent une démarche longue et fastidieuse.

J'ai contacté un(e) professionnel(le) plagié(e) également, ils s'en foutent.

Alice a dit…

Je viens d'aller voir le site, c'est délirant, et le plus absurde de tout cela, c'est que ton article qui dénonce cette pratique révoltante, est en ligne sur ce site ! Du grand n'importe quoi. M'est avis que c'est un ordinateur qui s'occupe de la publication, ou alors c'est une personne qui est vraiment très très limitée intellectuellement.
Oui, c'est possible...

Kinky a dit…

@ alice :
C'était un peu le but (aussi)... Ils utilisent les flux rss je pense. il n'y a même pas de vérification "humaine", c'est tout le cynisme de la démarche. De toutes façons c'est une société américaine qui est derrière ça.

Claire a dit…

hello:) je ne sais pas si ça va t'aider, mais jette un zieu sur ce lien.. pour le coup de la lettre c'est bien..déjà fait ..;o)

http://www.commentcamarche.net/faq/sujet-14292-proteger-son-blog-et-eviter-les-copies

Kinky a dit…

@ claire :
Merci pour le lien. Il existe des moyens et un cadre légal pour protéger ses textes. Le problème n'est pas la loi mais le manque de moyen pour la faire respecter.

Je n'ai pas d'adresse pour contacter le responsable. L'hébergeur est aux Etats-Unis et s'en fout royalement. J'ai posté des commentaires rappelant les lois sur le copyright, ils ont été effacés...

Vous imaginez bien que je ne vais tout de même pas me lancer dans un procédure judiciaire.