lundi 25 juillet 2011

Kinky ne s'est pas défait en un jour

Le sexe me gâche la vie. C'est le sexe qui a mis fin à mon couple, à ce qui est de loin la plus belle chose qui me soit arrivée. Mon besoin compulsif de baiser ailleurs, et surtout, mon désir déclinant, me laissant spectateur impuissant. Un terrible gâchis. Et un immense sentiment de culpabilité.

J'étais ravi quand elle m'a proposé d'emblée une relation "open" qui me laissait totale liberté de. J'ai passé une semaine sur un petit nuage. Exactement ce qu'il me fallait en cette période de doutes post-rupture. Exactement ce dont j'ai longtemps rêvé. D'autant plus que niveau baise, ça a commencé très fort... Et puis je me suis rendu compte qu'en dehors du sexe, rien ne nous lie vraiment, malgré que ce soit une fille plutôt intéressante. Ce soir j'ai prétexté un truc prévu de longue date pour ne pas la voir. J'ai préféré la compagnie d'un bouquin. Je crois que mon désir s'est éteint. Cela ne peut pas marcher sans amour dans l'équation. Et pourtant demain, quand elle va m'appeler, il est probable que je cours la baiser.

Je m'inquiète de voir à quel point je me lasse très vite de mes partenaires. Je ne suis plus capable de la moindre passion. Même purement physique. Le sexe pour le sexe n'a plus d'intérêt que quelques heures, au mieux. Je sais que quelque chose en moi est mort il y a des années de cela. Il ne fait pour moi plus aucun doute que je me suis beaucoup détruit en menant la vie que j'ai mené depuis.


Bande son :
Prince & Andy Allo - Love is a losing game



41 commentaires:

Gentil Salaud a dit…

Un jour je regretterais de ne pas avoir écouté ta mise en garde.
C'est un peu comme le feu, tout le monde te dit que ça brûle, mais tu veux quand même en faire l'expérience...

l'abstinente a dit…

Le sexe sans amour, j'en suis revenue, cela ne vaut rien. Vaurien. En tout cas ce n'est pas pour moi. La jubilation de la jouissance passée et mon dieu que cela est fugace, il ne reste rien, que quelques traces amères qu'il faut vite laver sous la douche parce qu'au fond, les corps et les fluides se sont mélangées mais l'essentiel n'a pas été partagé. Le sexe sans amour n'est-il pas comme les TP au collège, la mise en application d'un savoir mais qui ne débouche sur aucunes merveilleuses découvertes ou avancées ?
--

Samantha a dit…

Vous courez bien trop vite aux conclusions...

Chynnah a dit…

Bienvenu au club

Chy a dit…

Au fait ... je passe près de chez toi le 4 septembre, tu es libre pour un café en terrasse ?

Fiso a dit…

Je suis d'accord avec Samantha : vous avez la gueule de bois, Kinky.
Je vous souhaite de tout cœur que votre célibat tout neuf ne dure pas aussi longtemps que le mien. Le sexe sans amour, je le pratique, hélas, depuis des années maintenant. A l'instar de Gi, je ne crache pas dessus (sauf si on me le demande ;)) car le sexe sans amour, c'est quand même préférable à rien du tout. Parfois il me galvanise, parfois il me désespère mais je ne pourrais pas être abstinente, ça non ! On verra ça quand j'aurai blanchi et des bas de contention (je ne suis pas pressée, entre nous).
En tout cas, le sexe et les sensations qu'il procure, c'est ce qui nous fait nous sentir vivants, dans l'instant présent.
Instants fugaces, certes, donc d'autant plus précieux.
Votre envie reviendra et peut-être cette douloureuse rupture vous aura-t-elle révélé les composantes réellement nécessaires à un bonheur le plus épanouissant et durable possible.
Affectueusement,

petite française a dit…

On ne fait pas le deuil d'une séparation en quelques jours. vous l'exprimez fort bien, spectateur impuissant, gâchis, culpabilité... c'est un choc, et comme tout trauma, oui, il y a perte, disparition d'une part de vous. mais vous êtes encore là.

alors détruit, détruit... c'est à voir !

et puis, une certaine compulsion sexuelle, puis le rejet, ce n'est absolument pas inhabituel.

patience, il faut d'abord retrouver vos repères, vous-même et ensuite... ;-)

bon sinon, le grenier... y a encore des trucs à zieuter ???

B

Sister of Night a dit…

Il faudrait peut-être tenter de trouver une relation stable et constructive avec une libertine qui vous ressemble ? Si vous pouvez établir une vraie histoire, tout en sachant que vos pulsions furtives ne seront pas vues comme un obstacle, il y a des chances pour trouver un épanouissement intéressant.
Reste que c'est hyper difficile de mettre la main sur ce genre de perle rare...

Kinky a dit…

@ gentil salaud :
Est-ce une mise en garde ? Est-ce inéluctable ? Cela dépend du parcours de chacun et probablement des motivations premières...

Kinky a dit…

@ l'astinente :
J'ai beau être actuellement abstinent et en panne de désir, je ne peux pas adhérer à l'idée selon laquelle le sexe sans amour ne vaut rien. J'ai vécu trop de bons moments de "sexe sans amour", de sexe pour la jouissance, pour les renier. Par contre j'ai toujours été partisan du sexe complice, ce qui évite de tomber dans le TP de collège que vous évoquez. Et puis quand on est incapable de tomber amoureux, on fait quoi ? On s'abstient toute une vie ?

Kinky a dit…

@ samantha :
Non, détrompez-vous. C'est un ressenti de longue date

Kinky a dit…

@ chynnah :
Merde, toi aussi ?

Kinky a dit…

@ chy :
Parlons-en en private ;-)

Kinky a dit…

@ fiso :
Vous me rassurez. Ce n'est pas uniquement lié à ma rupture. L'érosion a commencé bien avant. Les raisons sont je pense multiples. Je crois que je vais prendre le temps de prendre du recul par rapport à tout ça.

Kinky a dit…

@ petite française :
La rupture, elle date un peu maintenant. Je sais qu'il me faudra encore un bon moment pour digérer. Mais comme je le disais à Fiso, ma lassitude date d'avant la rupture...

Dans le grenier ? Oui, il y a encore quelques petits trucs... Dont du moins soft. Mais j'hésite. Et puis pas pas très in the mood en ce moment.

Kinky a dit…

@ sister of night :
Il me faudrait en effet une libertine qui me ressemble, mais c'est loin d'être suffisant. J'ai besoin d'affinités intellectuelles bien au delà du sexe. J'ai besoin - attention gros mot - d'être amoureux.

Sister of Night a dit…

Si on veut autre chose qu'un "one shot", il faut forcément une affinité intellectuelle et culturelle, sinon ça ne tient pas. Le challenge est osé, mais la récompense doit être bien savoureuse.

Kinky a dit…

@ sister of night :
Pour l'instant je ne veux plus rien du tout. Juste ne rien faire

Anonyme a dit…

Mon mari vous ressemble beaucoup... tirez des coups ici ou là.... assouvir vos fanstasmes l'espace d'une nuit...

tout comme lui vous êtes prêts à tout sacrifier pour assouvir vos envie de sexe..

j'ai attendu de mon mari de la folie... du surprenant... de l'inattendu... mais c'est avec d'autres qu'il a eu envie..

une vie à deux c'est construire tout en sachant que tout ne sera pas toujours facile... mais le cul domine le monde....

... sans doute comme lui vous finirez un jour seul avec votre bite à la main que vous secourerez en pensant aux culs que vous avez eus.. ou à ceux que vous n'aurez jamais...

Anonyme a dit…

PS désolée d'être aussi objective... mais même si vous ne finissez pas seul.. vous ne serez plus jamais réglo même si vous pensez être amoureux

Kinky a dit…

@ anonyme :
Désolée d'être objective ???!!! Je préfère en rire. Vous vous autorisez à tirer des conclusions hâtives, pensez tout savoir de moi (alors que vous en savez si peu) sous prétexte que vous avez cru voir une ressemblance avec votre mari... Mais c'est le jeu des blogs, chacun y lit ce qu'il a envie d'y lire...

waid a dit…

hey kinky je lis ce texte noir sous un soleil de plomb, les lunettes de la tristesse sur tes yeux t'empechent de voir le monde comme il est , avec toutes ses tentations et ses excitations.

un jour tu trouveras ta panacée , une libertine intellectuellement excitante au cul brulant et partageur

Chy a dit…

oui, moi aussi ... probablement pour les mêmes raisons que toi ...




In private, ok, mais j'ai changé de mail : c_chynnah@hotmail.fr

Anonyme a dit…

KinKy... c'est moi que vous faites sourire.... à croire que vous n'avez pas compris mes paroles...

comme le dit waid vous finirez bien par trouver une libertine intellectuellement excitante.... ça ne sera jamais qu'une de plus sur votre tableau de chasse

cdt

karine a dit…

@Anonyme
Pourquoi venir lire ce blog et les commentaires qui vont avec si c'est pour critiquer et juger ?

Kinky a dit…

@ waid :
On a tous notre façon de voir le monde, il y a plusieurs réalités...

Je ne suis pas sûr que ce soit si simple

Kinky a dit…

@ chy :
C'est noté ;-)

Kinky a dit…

@ anonyme :
Tableau de chasse... pff... vous voyez ? A côté de la plaque...

Madame rêve... a dit…

On ne peut pas être la "moitié" parfaite de quelqu'un c'est le temps qui fait qu'on le devient... Vous trouverez sans chercher...

Anonyme a dit…

A karine :


Les bloggers écrivent pour être lus... je lis et je commente... sinon fallait qu'il prenne un crayon et du papier.... et ne pas étaler sa vie ici..

Pour terminer... je vous emmerde ma chère karine !

karine a dit…

Moi aussi chère anonyme ( qui se cache derrière un écran pour cracher son venin ... )

karine a dit…

En même temps vous lisez son blog , quelque part sa vie vous passionne ( les morceaux choisis de sa vie bien sur , ce blog n'est pas toute sa vie )...
C'est assez paradoxal , cracher sur quelqu'un et lire son blog ( faut aimer lire ce qu'on lit quand même , enfin moi quand je lis c'est que j'aime ce que je lis )

Anonyme a dit…

Gentil salaud... l'abstinente, Fiso, Petite française, Waid etc... et même KinKy pensez vous que ces pseudos ne sont pas anomymes ?

Je n'ai pas lu le blog... j'y suis arrivée en suivant un lien... et ce post m'a mise en colère... !!

IL parait évident qu'en jouant il arrive aussi qu'on perde.... j'ai ce sentiment que les hommes n'avanceront jamais... contrairement à nous...

Pourquoi écrire si ça n'est pour attirer l'attention d'anonymes qui encouragent, plaignent ou partagent avec un "étranger" qu'ils oublient 5 mn plus tard ?

Je m'appelle Dominique G. j'habite en région parisienne... séparée et mère de 3 enfants de 10, 7 et 3 ans.

je suis désormais moins anonyme que la majorité ici.

Je me retire désormais....

Kinky a dit…

@ madame reve :
Oui, peut-être, sans doute... pas sûr que ce soit ma priorité en ce moment

Kinky a dit…

@ anonyme :
Bien sûr que nous blogueurs écrivons pour être lus, ou au moins aimons être lus. Mais vous faites erreur, nous n'étalons pas notre vie. Nous n'en livrons que des parcelles. Ce que je dévoile est minime par rapport à ce que je garde dans la sphère privée. J'ai rencontré de nombreux blogueurs et blogueuses, je n'en connais aucun(e) qui ne préserve une grande part de sa vie privée.

Je vous prierai de garder une certaine tenue et de ne pas insulter mes lectrices

Kinky a dit…

@ karine :
Chacun est libre de s'exprimer, qu'il aime ou non ce que j'écris. Mais le crêpage de chignon... pfff...

Kinky a dit…

@ anonyme :
C'est bien ce que je vous reproche, vous êtes intervenue sans lire, parce que vous avez cru en lisant quelques lignes que vous pouviez me mettre dans le même sac que votre (ex-)mari et me balancer toute votre aigreur. Parce que tous les hommes sont les mêmes, hein ? Désolé, la réalité est infiniment plus complexe. Et si vous avez des choses à lui reprocher, c'est à lui que vous devez vous adresser.

Vous êtes arrivée ici en suivant un lien ? Evidemment... Tout le monde est arrivé ici en suivant un lien ! Internet, ce n'est que des liens...

Je ne vois pas en quoi ce texte qui m'est tout à fait personnel a pu VOUS mettre en colère. Vous semblez si aigrie... Et particulièrement adepte des stéréotypes et raccourcis. "j'ai ce sentiment que les hommes n'avanceront jamais... contrairement à nous...". J'en ai lu des conneries depuis que je fréquente la blogosphère, j'en ai même écrit, mais celle-ci est absolument hors-normes. Donc en gros si je vous suis bien, votre mari n'avait plus envie de vous baiser donc les hommes sont des abrutis. Raisonnement puérile...

Bon vent...

Anonyme a dit…

il me semble que vous n'avez pas plus l'envie de baiser votre femme... vu ce que j'ai lu....

et effectivement j'en ai lu des conneries les vôtres valent la palme !

vous disiez "au revoir".. alors faites plaisir à la blogosphère.... cassez vous vraiment...

bon vent également :-)

Elle a dit…

Je te lis bien tard après cette publication ...
Moi aussi comme certaines de tes commentatrices je suis revenue du sexe sans amour ... mais pas pour autant abstinente ... je m'autorise juste à tomber amoureuse un peu plus souvent ... je mets dans le vocable suffisamment d'étincelle et de chaleur pour que ça dure un peu, il n'y a que des débuts, jamais de fins autres que naturelles, paisibles et tranquilles ... Seuls l'amour et la passion m'allument véritablement et là seulement vient mon plaisir, alors cette heureuse conjoncture m'aide bien à tenir cette ligne-là ...
Par contre tes propos un brin désabusés me confortent dans l'appréhension que j'éprouve quand je vois un de tes congénères se trouver dans cette configuration de "liberté" ... déjà dans la surconsommation, il va friser l'overdose, et sans doute l'atteindre ... Et qu'en sera-t-il après ?
Comment rebondir ? Comment continuer à vivre ?
Finalement on en revient toujours à la même chose, quels que soient les sujets (économie, société, sexe ...) : la liberté est peut-être la plus belle chose qui soit, mais elle est également la plus grande contrainte et la maîtresse la plus exigeante. Elle est sèche et dure comme la baguette du maître de danse qui cingle les mollets des jeunes filles, elle ne pardonne aucune erreur. Si on n'est pas à sa hauteur, mieux vaut passer son chemin ...

Kinky a dit…

@ Elle :
Vous me semblez avoir trouvé un bien bel équilibre. Je suis admiratif...

La surconsommation, je l'ai sans doute pratiquée par addiction. Puis ensuite parce que je ne trouvais pas ce que je cherchais. Vous avez raison, la liberté est difficile à maitriser...

Elle a dit…

Je découvre votre coin secret et je trouve exquis lorsqu'un homme se dévoile et exprime le fond de ses pensées.
J'espère que depuis ce billet, vous allez un peu mieux,
et qu'une nouvelle voie s'offrait à vous... :)