mercredi 3 août 2011

Soldat sans joie...

Je n'ai absolument aucune libido. Aucune. C'est sans doute lié à la dépression. On va dire que c'est ça. C'est bien pratique. Côté cœur c'est évidemment le néant total. Pas envie. Pas prêt. Maladroit. Déçu. Alors au lieu de passer mes soirées sur le net à recruter quelques vulves accueillantes ou à fréquenter des lieux devenus infréquentables, je lis, je regarde, j'écoute. Faute d'été.

Rien de bien transcendant au cinéma. Les trois quarts des films à l'affiche visent un public de moins de douze ans. Merci Lucas, merci Spielberg. Et le reste est principalement constitué de comédies françaises débiles. Petit coup de cœur quand même pour The Murderer, un thriller qui est tellement plus qu'un thriller comme seuls les coréens savent les faire. Du coup je dévore des classiques (et des perles oubliées) de l'âge d'or hollywoodien. Merci TCM, merci la FNAC. Je ne comprendrai jamais pourquoi Fritz Lang (en particulier son œuvre américaine) est à ce point sous-estimé. Je ne suis pas loin de penser que c'était le meilleur d'entre tous. Vraiment pas loin. J'ai ma période western également. Dans le genre, il y a du très con et du très beau. Et pas grand chose au milieu. Dans mon iPod j'ai 60 Go de musique quasiment inédite à mes oreilles mais je reviens toujours vers les deux mêmes albums. How I Got Over de The Roots, que j'écoutais beaucoup lors de mes dernières vacances avec Petite Brune et Third de Portishead que j'ai eu la chance de voir sur scène récemment pour un concert absolument grandiose. Ils ont tous pris un coup de vieux, sauf Beth qui est exactement la même qu'il y a 10 ans. Je m'étais promis de lire quelques classiques, histoire de. Et puis, dans la pile qui prend la poussière, j'ai préféré le dernier Hornby. Puis un James Ellroy. Puis un bon vieux Dashiell Hammett. Je crois que je vais rester ignorant encore un peu.


12 commentaires:

petite française a dit…

Tiens, vous aussi vous avez eu la grippe, nan parce que la grippe ça fout la libido au niveau des abysses. vous êtes sur que c'est pas la grippe ?
La dépression est une compagne ingrate, on lui donne beaucoup, elle ne s'en lasse pas et puis un jour, elle vous quitte.

un homme qui regarde les westerns ne peut pas être tout à fait déprimé ; pas contre tant que vous ne lisez pas Nora Roberts, ça va. et puis que vous ne vous entraînez pas au lasso (quoique, les cordes... enfin bref)

pour le reste, le grenier... tout ça, prenez votre temps.

sinon, j'avais une question un peu méchante alors je la garde pour plus tard.

B

Sister of Night a dit…

Prenez du recul, distrayez-vous de façons différentes, apprenez à vous recentrer sur vous-même.
Faire un break, une coupure, se mettre en retrait du monde et de sa fureur, l'observer de loin, comme un prédateur guette sa proie.
Puis revenir, quand le moment sera opportun, quand l'énergie sera revenue et que l'envie de "bouffer le monde" vous tenaillera sans relâche.

Madame rêve... a dit…

Beth Gibbons en live!!! Suis jalouse...

Samantha a dit…

Je rejoins petite française.
Vous avez au moins envie de lire...
J'en connais qui n'ont vraiment plus envie de rien ou totalement paumés, ne savent plus où se trouvent la lumière...soit vous avez encore un stade à passer soit vous n'y êtes pas et tant mieux à vrai dire.

Kinky a dit…

@ petite française :
Une question méchante... aie... en même temps vous en avez trop dit...

Je ne sais pas qui est Nora Roberts. On dirait un nom d'actrice porno...

Kinky a dit…

@ sister of night :
Avec un peu de chance, ça viendra avant mon placement en maison de retraite

Kinky a dit…

@ madame rêve :
Vous le serez peut-être encore plus quand je vous dirai qu'il y a un peu plus d'une dizaine d'années je lui ai même mis la main aux fesses. Mdr...

Kinky a dit…

@ samantha :
Appelons ça l'expérience ;-)

dita a dit…

de saines nourritures terrestres...

Fiso a dit…

Dans la série western, évitez en ce moment "La chevauchée fantastique", vous ne l'apprécieriez pas à sa juste valeur ...
Yeeha !;)

Kinky a dit…

@ fiso :
J'ai de toute façon un peu de mal avec John Wayne, un peu trop redneck à mon goût

Kinky a dit…

@ dita :
En tout cas ça occupe l'esprit