mardi 30 septembre 2008

Sodomie pour tous (même les normands)

Je vous vois trépigner d’impatience. Vous vous demandez si oui ou non, bordel de merde, je me suis fait sodomiser.

Alors oui je dois le dire, lorsque j’apprends que notre bien aimé chef du gouvernement, celui-là même qui n’a de cesse de nous demander de mettre la main à la poche et de nous montrer écologiquement responsables, loue aux frais du contribuable un jet privé pour rejoindre Paris depuis sa résidence sarthoise alors que cela ne demande qu’une heure en TGV, j’ai le sentiment de me faire enculer.

Comment ça c’est une réponse de normand ?

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Elle est parfaite cette réponse ....sourire

elenia

Emeline a dit…

Avec ou sans lubrifiant, le TGV ? :D

In Virgo Veritas a dit…

Au moins, vous nous faîtes rire :)
(pas comme le nain, jaune)

Agatha a dit…

Quel gland ce freluquet ! Normand ou pas, tout ce qu'il raconte ressemble à du flan ! Grrr

LadyZophia a dit…

j'ai éclater de rire toute seule devant mon pc! y'a pas de doute la dessus la réponse est parfaite ;)

X-Addict a dit…

Plié de rire.
Bon cela m'interpellait pas plus que çà ton éventuel sodomie. mais vu sous cette angle, elle revêt un tout autre intérêt je le confesse !

Prune a dit…

hooo ben j'y croyais moi,ptdr! je me disais tiens enfin un qui ose dire qu'il aime ca!! lol!! Que nenni, je lis se faire enc...par un jet, heu c'était pas trop froid ni trop gros ptdr! Sinon belle réponse de normand. Tiens en parlant de trou??? Okk okkk je sooors!! Bisous du matin cher kinky!

Kinky a dit…

@ elenia :
Merci ;-)

@ emeline :
A ma connaissance ils ne délivrent pas de lubrifiant, même en 1ère classe.

@ in virgo veritas :
Vous m'en voyez ravi
(pourtant il est marrant parfois)

@ agatha :
je me dois de préciser qu'il s'agit du 1er ministre, pas du petit Nicolas.

@ ladyzophia :
Chouette, femme qui rit...

@ x-addict :
Merci. Il faut savoir rire du pire.
Mais le post précédent avait bien pour but de faire réagir sur les hommes et la sodomie passive ;-)

@ prune :
Vous avez failli m'avoir, j'étais à deux doigts de céder et avouer que j'aime ça. Rires...

Prune a dit…

Haaa je le savais lol!! Y a po de honte de toutes les façons, car je sais que les hommes aiment bien que l'on s'occupe de cette partie la de leur corps, si je puis dire! Et la sodomie plait à certains et ils le disent sans tabous, d'autres aimeraient mais n'osent pas l'avouer à leur compagnes, car ils ont honte! Moi je dis qu'en amour tout est permis. Voilà c'était ma minute sérieuse lol! Bisous a toi.

Emeline a dit…

Vous avez déjà demandé ?

Lindalee B a dit…

:)

gicerilla a dit…

Je ne dirais pas ça. Je dirais que ça ressemble à un syllogisme... forme de rhétorique qui a fais ses preuves. La preuve !

LadyZophia a dit…

si c'est une invit' je saute dans le premier train... ;)

Kinky a dit…

@ prune :
Je n'ai rien dit mais vous en déduisez ce que vous voulez. Rires...

@ emeline :
Non, je l'avoue.

@ lindalee b :
;-)

@ gicerilla :
Je ne vois pas de syllogisme mais si vous le dites

@ ladyzophia :
Préparez vos affaires ;-)

andrea a dit…

A ce compte là, nous sommes tous dans la même situation que toi... Mais... la sodomie... est-ce... une question de transport-s?!... une question de pouvoir?!!... En tout cas, ne nous retournons pas! Nous pourrions être transformés en statues de sel!
Merci pour ce blog récréatif!

Kinky a dit…

@ andrea :
Je pense qu'il y a une notion de pouvoir dans la sodomie. Ce qui n'autorise pas les hommes de pouvoir à nous enculer...

andrea a dit…

hello! continuons notre cercle... de réflexion sur la sodomie! c'est tellement jouissif! enfin... je dirai plus une forme de domination que de pouvoir dans la sodomie. Car le véritable pouvoir, en société, nous l'avons tous. Le pouvoir de dire non ou merde par exemple. Attention quand même aux contresens (!) quand on est gratifié d'une fellation par une personne à genoux, qui domine? qui détient le réel pouvoir?... celui de mordre!

Kinky a dit…

@ andrea :
Je pense malheureusement que le pouvoir en société nous ne l'avons pas tous, ou du moins pas dans les mêmes proportions.