mardi 2 septembre 2008

Réflexion diurne

Je me demande parfois si je suis bien l'homme qu'il me faut.

29 commentaires:

Presque Toujours a dit…

Joli. Bien trouvé...

p.emeline a dit…

Pfff... vous en avez d'autres des questions existentielles comme ça ?

Kinky a dit…

@ presque toujours :
Merci. C'est plus un ressenti qu'une trouvaille ;-)

@ p.emeline :
Des tonnes. Si vous saviez !

PJ a dit…

Egalement charmée...

A@T a dit…

Quand on se demande c'est plutôt mauvais signe, l'évidence est sans question, sans doute :)

Kinky a dit…

@ pj :
Merci ;-)

@ a@t :
Oui... non... je ne sais pas. Surement. Peut-être. Je vais y réfléchir...

alyssa a dit…

Et bien c est la grande remise en question en ce moment ?
bises

gicerilla a dit…

Et dans la foulée, êtes-vous bien l'homme qui lui faut ?

Miss S a dit…

Mmh...
Et êtes-vous l'homme de la situation ?
Moi je dis que vous avez du potentiel jeune homme ;)

Kinky a dit…

@ alyssa :
Tous les jours...

@ gicerilla :
C'est tout à fait secondaire, non ?

@ miss s :
Merci ;-)

alyssa a dit…

Tous les jours !!
Et apres on dit que les hommes ne se remettent jamais en question...
bises

cali a dit…

Entre les réflexions nocturnes et les réflexions diurne, ça fait une prise de tête 24h/24h, alors oui, peut-être que la question se pose...

Kinky a dit…

@ alyssa :
C'est parce que je suis l'exception qui confirme la règle ;-)
Bises

Kinky a dit…

@ cali :
Deux réflexions amusées qui me traversent l'esprit à un instant T ne constituent pas une prise de tête 24h/24 ;-)

Cara Mia a dit…

Les hommes qui questionnent me séduisent davantage que ceux qui apportent des réponses et surtout croient les connaître...
Bises

Anonyme a dit…

ouf... sourire
cali

armandie a dit…

j'adore cette réflexion et la précédente était vraiment pas piquée des vers...
plein de baisers

Kinky a dit…

@ cara mia :
Dans ce cas je n'hésiterai pas à exposer mes questionnements existentiels ! Rires...
Bises.

@ cali :
Sourire...

@ armandie :
Merci ! Bisous.

Chimeres a dit…

Mais si vous n'étiez pas celui-là...lequel voudriez-vous être?

Foldenvy a dit…

C'est quoi cette question ? Un p'tit coup de déprime ?
Allez, je te dépose un doux baiser (... où tu veux !)

Vallisnéria a dit…

eh bien c'est drôle, mais je me posais la même question. Enfin, je veux dire.... non pas, êtes vous l'homme qu'il me faut ? (jme rappelle plus si on se tutoie ou non) mais : suis je la femme qu'il me faut ?
en effet, au dedans, je suis à plusieurs. Est-ce comme çà que çà vous fait ? une impression d'étroitesse ?
moi (et moi et moi) on cohabite. (et vous ? vous êtes avec vous ou avec vous ?)
Certes; on finit par s'habituer.. même si moi et moi et moi(s) on se chamaille des fois, on ne se quitterait pour rien au monde. On se tient compagnie, quand même ! du coup, je ne suis jamais seule. je me dis tout.
Pour moi.
De moi à moi.
Et vous ?

Kinky a dit…

@ chimères :
Celui qu'il me faut. Celui qui n'a pas mes défauts et possède mes qualités. Rires... Pour être moins évasif cette réflexion m'est venue en constatant que j'avais ce défaut de ne pas toujours aller au fond des choses, de ne pas être assez passionné et jusqu'au boutiste.

@ foldenvy :
Non, non, pas de déprime. Je suis plutôt en forme. Mais je prends tout de même le baiser (sur le nombril puisque je peux choisir)

@ vallisnéria :
(Pour l’instant je crois qu’on se vouvoie mais c’est comme vous préférez)
C'est drôle, j'ai l'impression de me lire. J'ai souvent l'habitude de (me) dire que je suis plusieurs. Je ne sens pas une étroitesse mais une lutte permanente entre mes deux moi (faut-il mettre un « s » à moi dans ce cas ?) principaux, l’un plutôt posé et raisonnable, l’autre exalté et totalement déraisonnable. Je suis capable par exemple de vouloir une chose et son contraire, et au final ne rien décider. Mais je progresse, selon le contexte j’arrive de mieux en mieux à laisser le champ libre au moi approprié. Par contre je crains qu’il y ait des choses que je n’ose encore me dire.

gicerilla a dit…

Provocateur, va !!

Kinky a dit…

@ gicerilla :
Je ne vois ici nulle provocation !

M.D. a dit…

Voilà une pensée diurne très intéressante...hum...

chimeres a dit…

Un homme sans défaut doit être d'un ennui!!! quant à être passionné...si vous avez un peu de temps à perdre...mais vraiment, relisez la définition philosophique de la passion...et vous verrez que quelqu'un aveuglé par la passion est bourré de défauts! Non, franchement, restez comme vous êtes...enfin, faites comme vous voulez, après tout! ;o)

Kinky a dit…

@ m.d :
Merci et bienvenue à vous ;-)

@ chimères :
Je n'ai pas l'intention de changer, je ne sais pas faire. Juste avancer et progresser ;-)

Victoria Welby a dit…

Essaie d'être une femme pour quelques temps, ça pourrait t'inspirer?

Victoria

Kinky a dit…

@ victoria welby :
Cela ne me déplairait pas d'être femme pour un temps, juste pour voir ce que cela fait mais je n'ai pas encore trouvé le mode d'emploi ;-)