mardi 17 mars 2009

Morning glory

04h00

Je ne dors pas. Ce qui remet en cause la théorie selon laquelle baiser (ou à défaut me masturber) m’aiderait à dormir. Car pour baiser, nous avons baisé ! Mais impossible de trouver le sommeil. Alors je la regarde dormir.

Circonspect, je m’interroge quelques secondes sur cette force mystérieuse qui pousse depuis quelques temps dans mon lit des filles aussi sublimes. La seule réponse que je trouve est "parce que je le vaux bien". Ce qui me fait rire. Une façon comme une autre de balayer mes interrogations.

En général je ne reste jamais dormir chez les femmes que je rencontre sur netechangisme. Mais là… Je ne sais pas, c’était une évidence.

Un super poste, un solide sens de l’humour, des yeux charmeurs, un cul superbe, un esprit indépendant et ouvert, une langue d’une douceur infinie, des goûts musicaux très surs… Elle a vraiment tout pour (me) plaire.

Et c’est le cas.

Je suis très cul(s). Mais depuis quelques temps c’est comme si je redécouvrais toute l’émouvante beauté d’une belle paire de seins. Les siens sont superbes. Gros, ronds et fermes. Elle se retourne et je viens me coller dans son dos. Ce que ça peut sentir bon une femme !

07h00

Ma main effleure l’intérieur de ses cuisses qu’elle ouvre légèrement. Mon index effleure son sexe, longeant ses lèvres, remontant jusqu’au clito. Son sexe s’humidifie au fur et à mesure que mes caresses se font plus appuyées. Je la pénètre avec un doigt et m’occupe de son petit bouton. Sa respiration s’accélère et c’est l’inondation.

Elle saisit une capote qu’elle déroule sur mon sexe gonflé de désir avant de venir s’y empaler. C’est elle qui imprime son rythme à nos ébats, ouvrant les cuisses pour m’offrir le spectacle de sa chatte avalant ma queue. Rarement un regard m’aura autant excité.

Nous jouissons ensemble. Une belle baise fusionnelle.

08h00

Baiser sur le pas de la porte. J’ai envie de lui dire combien je la trouve mignonne et combien j’ai envie de la revoir. Mais…

Nous nous quittons sur un « à bientôt » prometteur, un de plus, avant de partir chacun de notre côté vers nos occupations professionnelles.

7 commentaires:

foldenvy a dit…

Alors là ! Comment tu fais ? J'en connais un, après, il s'endort toujours...
Bisous Bisous

Kinky a dit…

@ foldenvy :
C'est bien malgré moi...

VéroPapillon a dit…

Une bien jolie matinée...
Ben, faut se revoir !
Bises de papillon

PrincesseOnLine a dit…

Mais pourquoi ce "mais... " ?
Une nouvelle note à ce sujet ?

Kinky a dit…

@ veropapillon :
Oui... euh... on verra. Saloperies de répondeurs...

@ princesseonline:
Pas besoin de note, tout ce blog est à ce sujet. Rires...

noir intense 35 a dit…

Y aurait-il une pointe de nostalgie dans ta dernière phrase ?

Kinky a dit…

@ noir intense 35 :
La dernière phrase est peut-être la moins nostalgique. Rires...