mercredi 5 septembre 2007

Isabelle

Rendez-vous dans une chambre d'hôtel en périphérie de ma ville. Je l'attends sur le lit, les yeux bandés.

Je prends peu à peu conscience du danger potentiel auquel je m'expose et du caractère insolite de la situation. En quelques minutes je passe par tous les sentiments : angoisse, renoncement, excitation... Mais le danger et l'inconnu me font bander.

Je suis à l'affût. Je tends l'oreille, je guette les pas dans le couloir. L'attente m'est interminable. Je bondis lorsque mon téléphone portable résonne dans la chambre exigüe. Son SMS est concis : "Je suis derrière la porte". Je me dirige vers la porte, réajuste le bandeau et lui ouvre. Décharge d'adrénaline.

Le deal était de ne pas se parler dans un premier temps, de laisser nos autres sens s'exprimer. Manifestement quelque peu mal à l'aise face à cette situation pour le moins inédite, elle engage la conversation. Sa voix est sexy et chaleureuse. Je n'ose lui rappeler notre accord. Elle me demande de décrire la façon dont je l'imagine. Exercice périlleux.

Je me demande ce qu'elle ressent devant cet homme qui ne la voit pas et effleure sa peau du bout des doigts. Sa peau est douce. Le tissu de sa robe très agréable au toucher. Son parfum raffiné. Je laisse sa main me guider. Je la sens hésitante à me caresser. Mes caresses se font plus entreprenantes. Je l'embrasse dans le cou. Nos lèvres se rencontrent. Baisers lascifs et sensuels. Mes mains caressent ses cuisses, ses hanches, ses seins pendant qu'elle me pose quelques questions sur moi, sur mes aventures. Je suis tombé sur une bavarde.

Alors que mes doigts goûtent à la moiteur de son intimité, elle me demande d'enlever mon bandeau. Un peu trop tôt à mon goût mais je sens son besoin légitime de sentir mon regard sur elle, d'être rassurée quant à son pouvoir de séduction. Je m'exécute, un peu fébrile.

Lorsque j'ouvre les yeux je découvre une jolie quadra, peau mate, yeux verts et sourire d'ange. Je suis séduit et désirant. Nous nous embrassons, nous effeuillons, nous caressons... Nous passons la soirée à goûter aux joies des caresses et du sexe oral.

11 commentaires:

jean-philippe a dit…

Un pur moment de délice et de sensualité !!!! pendant la lecture j'étais soudain à ta place (si j'ose dire) moi qui aime bien pratiquer les petits jeux sexuels..je retiens celui la !! particulièrement exitant !!

SexySoda a dit…

Hummm, ça avait pourtant si bien débuté ... Les femmes ont parfois le chic de gâcher de merveilleuses occasions.

Vous imaginez si elle vous avait guidé vers une délicieuse sodomie et avait quitté avant de vous permettre d'enlever ce bandeau ? Si, de sa voix, vous ne connaissiez que ses soupirs et gémissements ? Mes "soeurs" me déçoivent parfois ...

Kinky a dit…

@ Jean-Philippe :
Merci pour le compliment. Puisse ce récit vous inspirer pour des jeux à venir.

@ Sexy Soda :
Votre intervention me ravit. Je dois vous avouer qu'elle m'a fait vibrer.

J'imagine la scène que vous me décrivez d'autant plus aisément que c'est exactement le scénario dont je rêvais, le scénario qui a défilé devant mes yeux pendant que j'attendais fébrilement son entrée en scène.

Je nourris ce fantasme de faire l'amour avec une inconnue, les yeux bandés, depuis quelques années déjà. Je l'avais laissé sommeiller dans un coin de mon cerveau faute de candidates. Jusqu'à ce que l'opportunité se présente…

Ne jamais retirer le bandeau était bien mon souhait. Néanmoins la déception ne fût pas si grande. Je retenterai l'expérience si l'occasion se présente. Avec quelques petites retouches au scénario probablement.

Cléo a dit…

Ah là là ! Et moi c'est un de mes fantasmes préférés (et non réalisé),mais tout à l'inverse, j'ai un foulard sur les yeux, l'attendant près d'un rideau dans une chambre sombre, légèrement vêtue. Les sensations, du moins celles que j'imagine sont extraordinaires, le monde découvert ainsi,autrement que par le regard habituel, et l'attente et l'approche qui décuplent le désir... bon j'arrête...
(je découvre votre blog, merci)

Kinky a dit…

@ Cléo :
Bienvenue à vous !

Porter le bandeau, c'est en effet avoir le beau rôle dans ce jeu ;-)

Je ne peux que vous encourager à vivre ce fantasme si vous en avez l'occasion. L'attente et la découverte de l'autre sont des moments délicieusement intenses.

Gillou54 a dit…

J'ai réalisé aussi une fois ce fantasme mais également à l'inverse.
J'ai dialogué pendant de longues semaines avec une internaute sur un tchat. Les dials étaient chauds. Puis, nous nous sommes téléphonés. Nous avions parlé plusieurs fois de ce fantasme que j'avais et, lorsque nous nous sommes rendus à l'évidence qu'il FALLAIT nous rencontrer, nous avons tout naturellement choisi de réaliser cette envie commune.
Nous nous somems donnés rdv dans un hôtel et elle devairt m'y attendre nue, les yeux bandés. Elle n'a pas tout à fait tenu sa promesse car elle avait gardé son string et son SG!! lol

Ce fut un des plus grands moments de ma vie sexuelle et j'en garde un souvenir trés ému.

J'adorerais revivre cet instant. Peut-être un jour, qui sait??

Kinky a dit…

@ Gillou54 :
Je vous le souhaite !
J'imagine en effet que ça a du être un moment très intense.
A titre personnel je préfére le rôle de la personne qui ne voit pas, mais qui sait...
Le fait de n'avoir jamais entendu sa voix ajoutait au plaisir de la découverte.

cali a dit…

heu vous aviez les yeux bandés et "elle" pouvait faire de vous ce qu'elle souhaitait ?
timide ou bavarde je suis Sexysoda, les femmes ont parfois le chic...

arriver, vous observer, vous frôler , puisque vous êtes nu laisser un souffle descendre le long du dos, vous sentez les essences d'un parfum, des mèches de cheveux vous effleurent, des lèvres se posent dans le creu de vos reins, séloigner, observer votre visage un peu tendu....

cali a dit…

...

http://plusloinnb.canalblog.com/

leur post du 5/02

Fiso a dit…

J'en ai lu souvent des scénarii de ce type, mais le tien a une forme de pudeur qui en fait tout le charme. Je rejoins aussi l'avis des 2 commentatrices, il aurait fallu qu'elle laisse le bandeau sur tes yeux et qu'elle ne parle pas ...
Le toucher, le goût et l'odorat, revenir à l'essentiel ...

Kinky a dit…

@ fiso :
Depuis j'ai eu l'occasion de revivre un scénario très proche qui ne l'a pas enlever trop tôt (il faut dire qu'elle avait probablement lu cette note)